À propos du film « Ange et Gabrielle »

Ange et GabrielleQue peut-on dire sur un scénario improbable traité légèrement?
L’unanime accord du groupe donnait dans un jugement négatif : un film qui ne mène nulle part. Pourtant, des pistes intéressantes ont été relevées tout au long de la soirée des échanges, et ce dans une atmosphère joyeuse et sérieuse à la fois.

De quelle « morale » s’agit-il? Si l’insouciance peut conduire à une prise de conscience, c’est à la condition qu’un tel virage porté à l’écran nous ait quand même touchés d’une certaine manière. Il est carrément surprenant que « Ange » se laisse impressionner par la charge intempestive de la belle « Gabrielle ». L’incroyable se produit au cinéma.

Le groupe de 4 hommes et 6 femmes a décidé que tout ce qui semblait saugrenu méritait quand même une attention. Par exemple, que la jeune « Claire » cache d’abord à son amoureux « Simon » le fait qu’elle a cessé de prendre la pilule contraceptive. Ce comportement dénote une irresponsabilité qui aura des conséquences chez tous les personnages de cette comédie sentimentale. Ce sont des mœurs dissolues qui sont en réaction envers des parents qui ont raté leur devoir d’éducation.

Des articles de journaux étaient étalés sous nos yeux, parfois beaucoup plus dévastateurs que ce que nous pouvions en dire. L’esprit de doléance n’a pas prévalu. Nous avons développé des situations vécues en lien avec les enjeux du scénario à l’écran; ainsi, des jeunes qui ne veulent pas nécessairement s’impliquer ni s’engager sexuellement, puis des personnes plus matures qui assument des tâches et même des soins à donner aux petits enfants. Ceci dit, sans dénigrer un comportement moral moins généreux.

Selon une réplique de « Simon » à « Ange », il est préférable de bien s’informer sur ce que vivent les personnes plutôt que de leur faire la morale. Cette réplique fut ensuite servie par « Ange » à « Gabrielle », avec un effet narquois plus cinglant. Dirait-on que par un tel humour on cherche à justifier le style désinvolte et promouvoir un « laisser faire » pour n’importe quoi?

Peut-être avons-nous vécu ce partage de nos sentiments avec un doigté semblable à cette phrase d’un Chinois : « Ceux qui considèrent sérieusement ce que la plupart traitent à la légère ont aussi la faculté de porter légèrement ce que d’autres supportent gravement ».

Gilles Guérard
27 février 2016

Encouragez-nous et faites un don dès aujourd'hui !faire un don