À propos du film « Autrui »

Autrui 2Huit femmes et cinq hommes, c’était notre record de participation à Ciné-rencontre ce 19 mars 2015. Et la majorité présente n’a pas aimé le film. Les raisons : un tel barbouillage de l’écran pour des questions sans réponse, un manque d’informations sur l’origine des personnages typés, la supposée entraide entre deux incompétents était d’avance vouée à l’échec, la finale laisse le spectateur indécis quant à un espoir social, etc. Jamais un film ténébreux n’avait été craché aussi brutalement.

Tous ces jugements ont été exprimés malgré des efforts pour louer une parabole moderne émouvante à souhait. Comble de surprise, un itinérant se promenait dans le mail du centre commercial lorsque trois de notre groupe sortaient de la salle de projection! Cette réalité sautait aux yeux qui pouvaient tenter de se dérober.

Des témoignages poignants ont été livrés dans le groupe concernant des faits vécus avec des personnes « multipoquées » et ayant atteint la déchéance humaine. L’impuissance à faire quoi que ce soit de valable est peut-être le pire sentiment à ressentir pour qui veut soulager cette misère. Le découragement détruit parfois l’aidant naturel qui ne se protège pas.

Plusieurs ont remarqué la dépendance affective des deux solitudes qui ne pouvaient pas se rejoindre. Ils peuvent s’entraîner ensemble dans une spirale de destruction. Même s’ils étaient à la longue arrivés à connaître leurs limites, l’entraide mutuelle aurait demandé un surcroit de générosité qui n’était pas là.

Le groupe qui s’est permis de réfléchir ensemble dans un contexte aussi sombre a tout de même réussi cet exploit d’en sortir avec sérénité et courage. Ce n’est pas rien!

Gilles Guérard
20 mars 2015

Encouragez-nous et faites un don dès aujourd'hui !faire un don