Accueil de réfugiés (5)

Salutations!

 

Le temps passe et malheureusement nous n’avons pas encore accueilli notre première famille. Notre déception est aussi grande que la vôtre, notre patience et notre espérance sont mises à l’épreuve.  Les communications que nous avons avec la famille indiquent combien l’incertitude et le doute les accompagnent. « Devons-nous faire d’autres démarches ? Avons-nous fait les bonnes démarches ?  Nous n’avons pas de confirmation d’une date de départ, avez-vous des nouvelles… ? » Voilà quelques-unes des questions récurrentes que la famille nous pose. Marianne Daudelin, dans ses réponses, les réconforte et leur confirme qu’aucune démarche supplémentaire n’est nécessaire, que tout est en règle et que bientôt (???) un téléphone précisera la date du départ et le vol! Imaginez leur angoisse, une attente interminable! Notre frustration, face à cette situation, peut-elle se transformer en pensées positives et en prières pour eux ?

 

Le comité poursuit ses rencontres et réfléchit aux moyens appropriés pour hâter le processus d’accueil. Nous avons, récemment, rencontré l’attaché politique de Pierre Nantel, député fédéral, pour l’informer de notre situation. La semaine suivante, le ministre de l’immigration M. John McCallum déclarait que suite à l’atteinte de l’objectif gouvernemental de 25 000 réfugiés syriens le nombre de fonctionnaires avait diminué et les vols nolisés supprimés… Mais les pressions de groupes et de personnes en parrainages privés (300 personnes avaient rencontré le ministre à Toronto pour se plaindre de la lenteur…) l’invitaient à remettre ses fonctionnaires au travail, en plus grand nombre!!!  Dans cette entreprise humanitaire, n’oublions pas l’opinion publique qui, depuis les derniers attentats belges, a refroidi ses ardeurs face à l’acceptation de réfugiés syriens…  Dans l’ensemble, la question syrienne n’est plus au sommet de l’actualité. Le gouvernement du Québec, quant à lui,  a abaissé le nombre d’immigrants prévus pour 2016. 

 

Les chiffres officiels, que je vous invite à consulter,  http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/publications/fr/divers/Statistiques_Refugies_Syriens.pdf

sont choquants et oscillent à peine de mois en mois, sinon que de plus en plus de réfugiés parrainés acceptés n’arrivent pas! Le 11 avril, pour le Québec, cette catégorie totalisait   5 181 personnes!  Il est impossible que ces personnes, dont 55 sont destinées à Longueuil, trouvent place sur des vols commerciaux dans un temps raisonnable. Et nous ne parlons ici que des réfugiés syriens en direction du Québec!  Faudra-t-il être aussi audacieux que notre pape François, nous rendre sur place et revenir avec les familles qui nous sont confiées ?

 

Une rencontre de représentants des huit groupes de parrainages actifs dans le diocèse de St-Jean-Longueuil aura lieu à la fin avril. Les échanges et les réflexions entre ces représentants pourront peut-être favoriser des actions communes. 

 

Voilà donc, où nous en sommes.Toujours fiers de notre mobilisation et du travail accompli mais dans l’attente…  J’espère que de votre côté, malgré les retards, votre enthousiasme et votre intérêt sont encore vivants. Dès que nous aurons l’information précisant l’arrivée de la famille, nous vous la communiquerons et vous serez les bienvenus à l’aéroport pour un accueil communautaire chaleureux.

 

Le dernier courriel en provenance de cette première famille nous laisse un espoir  de les accueillir en avril!  Mais…  

 

Quant à la deuxième famille, les démarches « fédérales » sont encore à compléter. 

 

Vous remerciant de votre appui et ouvert à vos suggestions, ainsi que tout le comité,

 

Jacques Morin,

Chemins d’accueil de Longueuil

Encouragez-nous et faites un don dès aujourd'hui !faire un don