Fleurir là où je suis

Je suis une fille du printemps; alors, j’aime parler des gens en terme de fleurs et d’éclosion. Depuis le début avec le groupe, j’ai appris, j’ai compris et j’ai admis que ma mission dans la vie est tout simplement de fleurir là où je suis.

Tous ensemble nous formons un superbe bouquet et chacune de nos rencontres me donne l’arrosage et l’ensoleillement dont j’ai besoin régulièrement pour maintenir la fraîcheur de ma fleur.

Voici donc la vision de mon bouquet d’amis dans la foi :

L. : à chaque partage elle me semble attirée et inspirée par la lumière d’en haut comme un beau tournesol.

Y. : toute délicate, toute fragile elle émerge à travers les difficultés du temps, un vrai petit crocus du printemps.

D. : ses interventions sont odorantes et calmantes comme de la belle lavande.

L. : la justesse et l’intégrité qui habitent ses paroles représentent pour moi un lys blanc.

G. : fier et confiant, il nous partage dignement son vécu, c’est un oiseau du paradis.

G. : délicatesse, finesse et gentillesse, ses mots agrémentent toujours les discussions, des larmes de bébé.

Moi : un bouton de rose prêt à s’ouvrir davantage après chaque questionnement quelques fois épineux  » de ma part.

Et vous, Françoise : verdure indispensable à l’harmonie du bouquet, vous êtes le lierre qui unit et embellit le tout.

À chacun et chacune, un gros merci de faire partie de ma vie!

Jocelyne

 

Encouragez-nous et faites un don dès aujourd'hui !faire un don

Un commentaire sur “Fleurir là où je suis”

  1. D.

    Quel joli bouton de rose !
    Je suis vraiment heureuse de me mêler à cet odorant bouquet de fleurs que nous composons. Chacune de nos rencontres m’apporte le bonheur d’être davantage en contact avec mon intérieur et ainsi toucher un peu plus mon âme.
    Merci le tournesol, merci le crocus, merci le lys, merci l’oiseau du paradis, merci les larmes de bébé et surtout merci le lierre.
    D.

    #19