La religion de l’homme

Pour Maurice Zundel, le lavement des pieds, c’est Dieu à genoux devant l’homme. Vous trouverez ici des extraits d’un texte audacieux qui nous provoque à renouveler le regard que nous portons sur nous-mêmes et sur Dieu.

… Ce qu’il y a de plus mordant dans l’Évangile, ce qui s’insère en pleine vie, ce qui nous touche au fond du cœur : c’est que le christianisme est, à un degré unique, la religion de l’homme.
Les derniers mots de Jésus, ce n’est pas d’aimer Dieu, c’est d’aimer l’homme. Le critère qu’il donne, la marque distinctive de ses disciples, c’est qu’ils s’aiment les uns les autres. Le sacrement, le signe de ralliement, c’est l’Eucharistie, c’est-à-dire un banquet qui rassemble tous les hommes autour d’une même table, et un des derniers gestes de Jésus-Christ, c’est de laver les pieds de ses disciples en s’agenouillant devant eux. C’est là que nous saisissons toute la nouveauté, toute la révolution opérée par Jésus.
…..
C’est là justement ce qu’il y a de dramatique dans l’agenouillement du lavement des pieds. Ce geste qui scandalise les Apôtres, qui contredit toutes les images qu’ils se sont faites de Dieu et du Messie, ce geste qui se profile sur la Croix pour demain. C’est vraiment la proclamation unique de la grandeur et de la dignité humaine.
Il faut entendre tout ce qu’il y a de désespéré dans cette entreprise de Jésus-Christ : il sait que tout est perdu, qu’il va entrer en agonie, que Judas l’a vendu, que Pierre va le renier, que Jean va s’endormir, que tous vont s’enfuir. Il sait cela, mais il sait que le royaume de Dieu n’est nulle part ailleurs que dans l’homme : dans ces hommes-là, ces hommes médiocres et qui n’ont rien compris, et qui, tout à l’heure, vont l’abandonner dans son agonie, dans sa solitude et son échec.
Le Royaume de Dieu, en effet pour Lui, c’est l’homme, l’homme ouvert, transparent, généreux, l’homme qui laisse passer à travers lui toute cette vie de Dieu dont toute conscience humaine porte à son insu le trésor. Et tant que l’homme n’a pas donné cette réponse, tant qu’il n’a pas offert cette transparence, qu’il n’est pas entré dans ce rapport de générosité, le Royaume de Dieu n’est qu’un mot : il est un programme, il n’est pas une réalité.
Et c’est justement pour appeler cette réalité, pour susciter dans le cœur de ses Apôtres, au dernier moment, une correspondance et une collaboration, un consentement indispensable, c’est pour cela que Jésus est à genoux devant eux et devant toute l’humanité. Et c’est pourquoi aussi le suprême testament, c’est cet amour de l’homme, ce signe donné à ses disciples qui doivent s’aimer et s’aimer les uns les autres sous peine de ne jamais atteindre, de ne jamais devenir ce Royaume de Dieu qui est inscrit au cœur de notre cœur.
…..
Il y a là quelque chose de tellement unique, prodigieux, de tellement fou, parce qu’enfin qu’est-ce que l’homme, l’homme misérable, ligoté par ses convoitises, qui utilise ses plus belles découvertes en vue de la destruction? Qu’est que l’homme pour qu’on lui fasse un tel crédit? Mais justement, c’est ce crédit de la générosité divine qui doit, peu à peu, le conduire à lui-même, lui faire découvrir au fond de lui-même cet infini dont il rêve et l’appeler à le réaliser et à l’exprimer dans toute sa vie. Au fond tout est là : si on ne croit pas en l’homme, il est impossible de croire en Dieu..
…..
Il est clair que si le christianisme est la religion de l’homme, s’il y a en Jésus une telle passion pour l’humanité, si Dieu est à genoux devant l’homme, il y a une possibilité de nous entendre avec ceux qui glorifient l’homme comme un dieu. C’est cela, au fond, qui est le ferment de ce qu’on appelle le « monde moderne ». Le monde moderne a la nostalgie de la divinité de l’homme et il a bien raison. Et le Christ est à l’origine de cette nostalgie : c’est lui qui a donné à l’homme toute cette ampleur et toute cette beauté, c’est lui qui a placé l’homme si haut, qui a mis notre liberté au prix de la croix, c’est Lui qui nous a révélé Dieu à genoux devant l’homme …

Maurice Zundel
Lausanne 1960

Encouragez-nous et faites un don dès aujourd'hui !faire un don