« L’impossible » : un film, une réalité!

 

Le film L’Impossible produit un impact émotif qui touche les bases mêmes des liens de famille. Là se trouvent, enfouies dans l’inconscient, toutes les réticences que nous avons à exposer devant autrui nos fragilités essentielles. C’est exactement ce nœud que révèle le film, nœud sacré qui ouvre et ferme les vannes du cœur.

Le groupe ciné-rencontre, réuni le 7 février 2013 au local de Chemins de vie, a d’abord situé l’événement du Tsunami (25,000 morts?), puis le récit du vécu d’une famille. Après quoi, les ressentis personnels furent évoqués. Ces répercussions intimes, deux personnes plutôt réservées les taisaient, alors que les six autres personnes du groupe en parlaient plutôt ouvertement. Le jeu des échanges était alors délicat puisque le non-dit effleurait et mettait en cause la qualité d’écoute.

Chaque perception des moments intenses du film en disait long sur la sensibilité de chacun. Et la facilité de parler, en ce climat intime, ne correspond pas toujours avec le tact nécessaire pour approfondir la réalité intérieure.

Le groupe vint à évoquer un échange entre les victimes du Tsunami, dans le scénario du film. Ce moment laisse deviner la sensibilité différente des gens concernés. Une demande est alors faite d’utiliser un téléphone cellulaire (dont la précieuse charge de batterie frôlait la panne). Cette demande est d’abord refusée, puis acceptée par un des participants. Combien ce petit fait est significatif!

À la fin de la rencontre, il fut question du Transpersonnel*, un mouvement cherchant à inclure le spirituel dans les rapports humains. Quand on refuse d’abord et qu’on accepte ensuite un simple geste d’aide, c’est véritablement ce qui se passe « quand l’impossible arrive »…

Gilles Guérard , 8 février 2013

*Une référence : Marc-Alain Descamps, Lucien Alfillé et Barasab Nicolescu, Qu’est-ce que le Transpersonnel ?, Éditions Trismégiste, Paris, 1987, 110p. (disponible à la bibliothèque de Longueuil).

Encouragez-nous et faites un don dès aujourd'hui !faire un don