Louis Cyr

En quel sens chaque être humain peut-il se dire le plus fort du monde?

Lors de la dernière ciné-rencontre, cinq femmes et trois hommes ont partagé sur le film Louis Cyr. Le résumé qui suit de ces échanges dégage quelques-unes des riches interprétations.

Louis CyrLe film commence en montrant une famille pauvre obligée d’émigrer aux États-Unis. Le climat de vie entre les francophones et les anglophones est une confrontation permanente. Dans cette famille, la mère autoritaire gifle son grand fils rebelle. Elle s’excuse ensuite.

Louis part en tournée avec sa fiancée, mais laisse en plan son jeune frère Pierrot. Déjà se font sentir des liens de famille qui se déchirent. Le fils aîné aura à gagner sa vie, mais il ne sait pas si le défi le plus difficile sera de développer ses prouesses physiques.

Les règles du spectacle font ressortir à ses yeux un désir de « vérité ». Garder une volonté droite en ce milieu où les illusions semblent régner, c’est aussi l’orientation qui l’attire. Quand sa femme veut l’accompagner en Europe, il lui oppose un argument massue : «Je suis ton mari et c’est moi qui décide!» Il s’en repentira par la suite.

Cet enjeu de volonté était l’exigence du temps : l’autorité règne avec excès, plus que de nos jours. Louis commet une faute semblable à l’égard de sa fille. Toute la trame du film repose sur le pardon de la fille envers son père. Une fierté masculine devient obstacle majeur et fausse le jugement. Les rapports humains devront être corrigés de haute lutte.

C’est dans le rôle social du travailleur que les injustices sont manifestes. Quelle sera la juste rémunération du gérant? Quand l’argent représente un pouvoir de domination, Louis comprend bien que son combat se situe sur cet enjeu et que sa «force intérieure» est plus subtile que sa force physique.

La maîtrise harmonieuse des liens d’affection entre les personnes apparaît dans le film comme un grand défi d’humanité et d’authenticité.

Les réflexions du groupe de partage ont fait valoir que la popularité de Louis Cyr au Québec reflète le désir d’un modèle humain émergeant. Hommes et femmes expriment ensemble une quête identique en ce qui concerne l’équilibre des influences. Le symbole de la ceinture du champion est donné et transmis selon une signification bien différente d’un concours athlétique.

Gilles Guérard
Longueuil, 18 octobre 2013

 

Tags: ,

Encouragez-nous et faites un don dès aujourd'hui !faire un don