Michael Lonsdale : « Jésus, j’y crois »

Michael LonsdaleMichael Lonsdale est un acteur français qui a fait une longue carrière au théâtre et au cinéma. Il est connu surtout pour sa participation au film « Des hommes et des dieux » qui raconte la fin tragique des moines de Tibhirine, en Algérie. Il a gagné un prix César pour son interprétation bouleversante du frère Luc, ce vieux moine bourru et sympathique qui était aussi médecin et soignait gratuitement les gens du village.

Lonsdale écrit : « Interpréter le personnage de frère Luc a été un cadeau, une joie magnifique  … Je n’ai pas eu l’impression de jouer; j’étais lui…. Frère Luc est toujours présent dans ma prière. Totalement engagé dans l’action et profondément priant, c’est pour moi un grand modèle. Ce rôle m’a bouleversé. Frère Luc reste pour moi comme un ami, un frère. »

Il n’a pas seulement joué un rôle. Il a communié au personnage parce qu’il est lui-même profondément croyant et qu’il n’hésite pas à témoigner de sa foi. C’est ainsi qu’il a accepté d’écrire le premier livre de la collection « J’y crois ». Sous le titre Jésus, j’y crois, avec simplicité et ferveur, il raconte son itinéraire spirituel dont il nous dit : « C’est par moments très délicats et très espacés dans ma vie que les choses sont venues. J’en ai souvent parlé : Jésus s’est montré par de petits événements »  Ce sont quelques-uns de ces événements qu’i1 partage candidement avec ses lecteurs.

– Son père anglais, protestant,  n’a aucune pratique religieuse.

– Sa mère française, catholique, ne l’a pas fait baptiser, mais elle lui parle de Jésus et lui donne un petit livre illustré racontant la vie de Jésus.

– À 8 ou 9 ans, il récupère des images saintes dont un ami de sa famille veut se débarrasser et il se fait un coin de prière dans sa chambre.

– Jeune adulte, il suit un cours sur l’art,  et il y fait la connaissance d’un religieux dominicain. Il demande à le rencontrer. Le Père : « Mais qu’est-ce que tu cherches? » – « Je ne sais pas comment dire … Je cherche quelque chose de vrai, de beau, de grand… » – « Je crois que c’est peut-être Dieu que tu cherches, tout simplement », lui a répliqué le Père qui deviendra son guide spirituel et un ami.

– Ses promenades avec une aveugle, croyante joyeuse, qui lui parle de sa foi et sera sa marraine quand il se fera baptiser à l’âge de 22 ans.

– Il choisit de fréquenter la dynamique paroisse de Saint-Séverin, à Paris.

– Plus tard, éprouvé par plusieurs deuils rapprochés, il retrouve la joie évangélique en fréquentant une communauté charismatique.

– Surtout, la rencontre avec Jésus qui est pour lui « le cœur de la lumière, la source de toute respiration humaine ».

– Il prend aussi le soin de se donner une bonne culture religieuse. Il va entendre des théologiens profonds comme Chenu, Congar, Maurice Zundel …

Ainsi équipé, il est capable de parler de sa foi avec clarté, sérieux, exactitude et profondeur.

 Jésus, j’y crois, (collection « J’y crois », Bayard, 2013, 100 pages) : un petit livre enthousiaste écrit par un artiste croyant, d’une lecture agréable et stimulante.

Clément Farly
janvier 2014

Tags: , ,

Encouragez-nous et faites un don dès aujourd'hui !faire un don

Un commentaire sur “Michael Lonsdale : « Jésus, j’y crois »”

  1. Fernande

    Merci Clément, pour un résumé incitant à la découverte de cet auteur!

    #389