Projet de Charte des valeurs québécoises (1)

Échanges d’idées autour de la « Charte des valeurs »
lors de l’activité « 5 à 7 Actualités » tenue à l’organisme Chemins de vie, le jeudi 3 octobre 2013, 17h à 19h15,

N.B. : Les opinions émises par les personnes participantes sont des opinions personnelles et n’engagent pas l’organisme.

Compte-rendu de la rencontre

 – 15 participants : 12 femmes et 3 hommes de la région de Longueuil.

 –  Présentation et lecture du feuillet « Parce que nos valeurs, on y croit. Propositions gouvernementales, septembre 2013 » par l’animateur Jacques Morin. Chaque participant a le feuillet en sa possession. L’animateur rappelle que le document est un projet et que la rencontre de ce soir a pour objectif  d’échanger nos idées personnelles dans un esprit d’ouverture. Il ne s’agit pas d’arriver à un consensus mais de s’éclairer les uns les autres.

– L’assemblée est d’accord pour envoyer à M. Drainville, ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne, un compte-rendu de la réunion et Mme Janine Flessas accepte de rédiger ce texte qui sera d’abord soumis par courriel aux personnes présentes.

Points de vue exprimés par les personnes présentes

a)  En faveur de la Charte :

 –  contre le port du voile qui symbolise l’oppression des femmes;

–  jugée nécessaire pour empêcher le fanatisme de se manifester, en mettant tout le monde sur un pied d’égalité;

–  jugée nécessaire comme garante de prévention contre de futurs excès, notamment en ce qui concerne les accommodements déraisonnables comme ceux qui ont déjà été accordés;

–  pourrait même aller encore plus loin par rapport à la neutralité de l’état en abolissant toutes les fêtes religieuses (congés fériés), quelle que que soit la religion en cause et surtout en ôtant le crucifix de l’Assemblée nationale;

–  aurait avantage à s’appeler « Charte de la laïcité » puisque c’est son but déclaré et non des « valeurs québécoises », ces dernières étant partagées par la plupart des démocraties;

–  devrait être présentée à tous les futurs immigrants pour qu’ils soient informés à l’avance que pour vivre au Québec ils devront accepter les « valeurs » québécoises et se conformer au mode de vie des Québécois;

–  n’attaque aucune religion en particulier, puisque les croyances et la spiritualité n’ont pas besoin de signes extérieurs mais se vivent dans notre âme et conscience;

–  au besoin, proposer un référendum sur la question.

b)  Contre ce projet

 Si cette charte était acceptée :

–  Ce serait injuste car elle vise de façon spécifique certains groupes, dont les femmes musulmanes;  elle serait discriminatoire.

–  Elle risquerait d’empêcher certaines femmes de travailler, notamment dans les hôpitaux, alors que ces femmes sont généralement dévouées et compétentes, tout autant que les Québécoises; ces qualités sont la seule chose qui compte.

–  Elle est inutile; elle s’attaque à un problème qui n’existe par réellement au Québec où la Charte des droits et libertés est déjà garante de l’égalité homme-femme et nous protège contre la discrimination.

-Ce projet a un effet diviseur et non rassembleur. Il attire la haine et la méfiance envers les étrangers. Il engendre déjà des excès et des comportements inacceptables envers les femmes musulmanes en particulier. Jusqu’où cela ira-t-il ?

–  Il met en danger la paix sociale, il est clair qu’il ne ralliera l’opposition que si un assouplissement est formulé à la proposition 3, en ce qui concerne les catégories de personnes qui devront s’y conformer.

–  Il sous-entend que le Québec est seul à partager un système de valeurs, telles la justice et l’égalité hommes-femmes, alors que nous avons avantage à intégrer d’autres valeurs que nous apportent d’autres peuples, telles la solidarité et l’entraide intergénérationnelle.

–  Il donne l’apparence d’une tactique électoraliste, en mobilisant toute l’attention médiatique sur ce projet, au détriment de réels problèmes en ce qui concerne l’économie et l’environnement. Est-ce que le parti québécois se tire dans le pied ?

Conclusion

 Les personnes présentes ont apprécié la rencontre et pris conscience de la complexité et de la délicatesse du projet. La rencontre a permis d’entrer en contact direct avec des personnes d’autres religions et d’opinions différentes.

Décision est prise de prolonger les échanges le jeudi 7 novembre à 17h. D’ici là, d’autres événements politiques et sociaux, prises de position, déclarations viendront enrichir et faire évoluer notre opinion.

Tags: ,

Encouragez-nous et faites un don dès aujourd'hui !faire un don