Rien ne disposait à l’accueil et à l’hospitalité

Yvonne Demers a présenté cette méditation lors de la rencontre de l’équipe de Chemins de vie, le 9 décembre 2016.
L’hospitalité est le thème de l’année.

Rien, dans ce petit réduit de Bethléem ne disposait
à l’accueil et à l’hospitalité.

Un repaire d’animaux mal nettoyé,
une auge d’eau trouble,
une odeur acre d’excréments.

Rien ne disposait à l’accueil et à l’hospitalité.

Et pourtant, une jeune femme en douleurs
et un amoureux inquiet s’y sont installés
pour accueillir l’Enfant de la promesse.

Rien de disposait à l’accueil et à l’hospitalité.

Et pourtant, Myriam, jeune maman épuisée,
Joseph, ému dans son affairement,
deux jeunes parents tout à leur nouvelle vie,
ont grand ouvert les portes de leur refuge pour
partager leur joie avec les bergers accourus,
répondre aux chercheurs d’étoile et d’espérance,
chanter avec les anges la gloire du Dieu qui vient.

Rien ne disposait à l’accueil et à l’hospitalité
mais l’amour a illuminé le décor repoussant.
L’amour a pallié au manque et à la nudité.
L’amour a transformé les pauvretés en trésor d’humanité.

Que Noël brise nos peurs et nos résistances à nous ouvrir
à l’autre et à l’inédit!
Que Noël, en nos cœurs, rende féconds les germes
de l’accueil et de l’hospitalité.

Yvonne Demers

Encouragez-nous et faites un don dès aujourd'hui !faire un don

Un commentaire sur “Rien ne disposait à l’accueil et à l’hospitalité”

  1. Claire Bisson

    Bonjour Yvonne,

    Que de « beauté » dans le réalisme de cette scène si bien décrite! Je m’y sens accueillie comme participante à la joie rayonnante et féconde de cette « jeune famille ». Très inspirant!

    Bravo!

    Claire

    #1157