Six femmes prennent la parole

Le 31 mai 2015, nous étions six femmes âgées de 50 à 70 ans réunies pour échanger et faire le point après avoir vécu l’atelier « Histoire de vie et trajectoire spirituelle ». À la fin de nos échanges, nous avons tenté de nommer la spiritualité qui nous fait vivre, sa couleur. Pour garder toute la saveur personnelle de ces expressions, je prête à chacune un nom qui en garantit aussi l’anonymat!

Jeanne s’exprime la première. Pour elle, sa spiritualité prend le chemin «d’être connectée à moi-même, d’être attentive au plaisir ressenti, être attentive à « ce qui m’allume ». Peut-être cela me permet d’être connectée à Dieu en moi, à ce qu’il y a de divin en moi».

Pour Élise la spiritualité réfère à l’intimité, à l’intériorité, au silence. C’est assumer sa solitude, son individuation, atteindre son moi profond. C’est dans le domaine de l’être. Un sentiment de plénitude peut surgir lorsque l’on est en contact avec ce qu’il y a de plus intime en soi. C’est souvent le langage symbolique qui le dit le mieux. «L’image qui exprime ma spiritualité… un lac profond»

Solange tend à une spiritualité bien intégrée à la vie de tous les jours. «Je la reconnais dans le bonheur et c’est aussi ce que je recherche. Accepter ce qui se présente et être capable de lâcher-prise sur l’anxiété, être capable de vivre avec sérénité. C’est une forme de sagesse.»

Josée parle d’intériorité, d’intimité de soi, d’individuation. La nature et le silence sont des chemins favorables, pour elle. L’engagement et la conscience sociale sont tout aussi importants.
Josée s’exprime aussi par des silences réflexifs et l’intensité de sa voix…

Fabienne nomme d’abord l’engagement social comme englobant l’ensemble de sa quête spirituelle. Elle le vit comme un appel qui demande réponse. Cet appel est perçu comme un mouvement intérieur, une pulsion de vie qui l’amène à dire «oui» à des situations et à des sollicitations!

Madeleine parle d’attention à la vie, à la Vie! C’est cette attention à la vie qui est, pour elle, lieu de la rencontre avec soi, les autres, les diverses réalités et lieu de la rencontre avec le Dieu révélé en Jésus de Nazareth.

Chacune à notre façon nous avons mis en mots notre chemin de spiritualité, celui que l’on se reconnait à cette étape de notre histoire, à travers les évènements, les influences, les situations qui ont marqué ce que nous sommes devenues et notre trajectoire spirituelle.

Céline Yelle
8 juin 2015

Encouragez-nous et faites un don dès aujourd'hui !faire un don